Articles

Voiture épave ? Comment éviter la casse ? #004

Véhicule épave ? Comment éviter la casse ?

Que faire si le carrosse devient citrouille ? (Partie 2)

Alors que la voiture de Lily était en stationnement, un camion l’a percutée.  Ensemble, nous avons complété le constat relatant les circonstances.

Malheureusement, son véhicule est suffisamment endommagé pour craindre une “perte totale”, la “mise à la casse”, une “épave” ou, le terme exact étant “Véhicule Economiquement Irréparable (V.E.I.).

– « Tu te rends compte, ma voiture a plus de quinze ans, elle ne vaut plus rien ! Comment vais-je faire ? L’expert va sûrement la mettre à la casse, c’est une catastrophe (…)”.

STOP !

Ce que j’ai à dire à Lily est de la plus haute importance ! 💣

En effet, il y a plusieurs solutions

1️⃣ « Premièrement, il est important que tu sois présente à l’expertise.  En règle générale, cela prend une quinzaine de minutes ⌚️.
2️⃣ Deuxièmement, vérifie sur internet la valeur marchande de ta voiture, c’est-à-dire le prix que tu pourrais avoir si tu la vendais.
– Mais je ne la vends pas !  Encore moins dans son état actuel !, me rétorque-t-elle, spontanément !
– Bien sûr !  Néanmoins, tu dois savoir combien elle vaut sur le marché de l’occasion ou, tout du moins, un véhicule ayant les mêmes caractéristiques.  De quel montant tu devrais disposer pour acheter un véhicule similaire dans ta région.

Pourquoi dans ma région ?

– Admettons que tu doives vraiment acheter une autre voiture, c’est tout de même plus commode si tu peux aller la voir, la tester et, potentiellement l’acquérir sans devoir faire plusieurs centaines de kilomètres ; c’est pourquoi, tes recherches doivent se limiter à une zone géographique raisonnable.  Le mieux est d’avoir au moins cinq   annonces !  Cela te donne un argument à l’égard de l’expert s’il envisage de mettre ta voiture en épave.

Je m’explique : si l’expert estime que le carrossier ne peut pas réparer ta voiture pour un montant inférieur à sa valeur, ce qui veut dire que la réparation coûterait plus cher que la valeur réelle du véhicule, l’expert va la déclasser, cela s’appelle en fait :

Une procédure “VEI” pour Véhicule Economiquement Irréparable.

Quoiqu’il en soit, il est préférable que tu puisses avoir une idée de sa valeur, cela te permettra de négocier si c’est nécessaire.

– D’accord, je comprends, mais si les réparations coûtent plus cher ?
– C’est à ce moment-là que l’expert te proposera une valeur de remplacement de ton véhicule, d’où la recherche sur internet,

On dit aussi la VRADE (Valeur Réelle A Dire d’Expert) ou valeur vénale selon les pays – à laquelle tu peux ajouter le coût de l’immatriculation à ton nom.

C’est un peu barbare comme vocabulaire mais bon, il faut appeler un chat, un chat.  Autant connaître les termes utilisés en expertise pour comprendre ce qui s’y dit.

Comment conserver sa voiture ?

Lily est silencieuse, je la sens inquiète.  J’espère la rassurer avec ce qui suit.  Mais, elle reprend :

– “En même temps, je n’ai pas envie de changer de voiture, j’en suis très contente, elle est fiable.
– C’est pourquoi, je te parle de tout ça.  Tu as la possibilité de refuser, de dire NON !
– Ah oui ?  Je peux refuser ?  Et comment ?  Est-il possible que je puisse  garder ma voiture ?, me dit-elle pleine d’espoir dans la voix.
– Oui, tu peux négocier avec l’expert et, en même temps, avec le carrossier pour envisager une réparation avec des pièces d’occasion plutôt que des neuves, réparer certains éléments au lieu de les remplacer etc.  Si cela ne suffit pas, tu peux les inciter à trouver une solution de réparation.

Et si c’est impossible ?

– “Si la remise en état était réellement impossible car les réparations seraient vraiment trop onéreuses, tu as encore une autre possibilité mais les experts n’aiment pas et cela peut prendre beaucoup de temps.  Je conseille rarement cette possibilité car c’est fastidieux.

– Que veux-tu dire ?
– En gros, tu es en droit d’être remise dans l’état antérieur au sinistre ; en d’autres termes : il est légitime que tu récupères un véhicule similaire au tien comme si tu n’avais pas eu d’accident.
Cela sous-entend que tu peux demander à l’expert de te trouver la même voiture.”

Lily avait compris que tout pouvait s’arranger pour elle.  Je sentais à sa façon de converser que ses émotions étaient positives et elle était plus sereine.

L’expertise avait lieu le lendemain et elle me promit de regarder sur internet les offres de vente de véhicules pour avoir des arguments, le cas échéant, à proposer à l’expert.

Finalement, qu'a dit l'expert ?

Etant informée des différentes options, Lily se sentait sûre d’elle, elle était “armée” pour la réunion d’expertise.  Suffisamment documentée, elle a pu suivre l’entretien entre l’expert et le carrossier.  Ainsi, Lily a pu faire valoir qu’elle souhaitait faire réparer les dégâts, sans même vraiment argumenter !  La conviction de Lily pour conserver sa voiture a eu beaucoup d’impact sur la décision de l’expert. 

En définitive, tout s’est bien passé.  L’expert a conclu à une réparation mais c’était vraiment “limite”.  En effet, nous étions à deux doigts que la voiture parte en épave !  Bravo Lily !!

Défi n°2 (2/3 réussi !), à la semaine prochaine avec un autre article.

Faites-moi part de vos avis, commentaires, suggestions, remarques diverses et variées. Toute proposition constructive sera accueillie à sa juste valeur.

Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire jusqu’ici 🙏.


Et vous ?  Comment feriez-vous dans une telle situation ?  Répondez en commentaire, ci-dessous.

Partage avec tes proches

Un commentaire

  • Marie-Jo

    C’est très instructif! Si j’ai un accident, je serai présente à l’expertise, ça m’aurait rendu service en 2020… merci pour ces infos.

Laissez un commentaire